Mission :  Le Portail de l’Outaouais est un organisme œuvrant auprès de personnes vivant en situation d’itinérance ou à risque, d’exclusion sociale et/ou d’extrême pauvreté afin de leur permettre d’entreprendre une démarche de réadaptation/réinsertion sociale, dans des conditions de vie améliorées, par un processus d’«empowerment » visant le rétablissement et la dignité inhérente à chaque être humain dans un cheminement vers l’employabilité.

 

Philosophie :

« Le Portail de l’Outaouais » croit que tout être humain a en lui des forces, la dignité, l’amour, le respect et le droit au bonheur dans l’intégrité de sa personne. Les valeurs, les parcours de vie et la résilience, différentes à chacun, en amènent certains à ne pas adhérer à la norme et se retrouvent donc jugés, exclus, démunis. Il est de l’essence naturelle  en chaque être humain de venir en aide à son prochain; la raison d’être de l’organisme.

 

Approche : 

« Le Portail de l’Outaouais » a, à prime abord, deux outils d’intervention principaux. D’abord un journal de rue qui sert de passeport entre deux dimensions, deux réalités opposées qui autrement ne se rejoindraient pas, et resteraient  chacun avec les préjugés qui les séparent. Ce journal est un espace où les perceptions de tout citoyen de l’Outaouais peut s’exprimer, se dévoiler, et du même coup, lire et comprendre la réalité de l’autre. Il a également comme outil un local de rencontre, de cohésion entre les camelots. Un lien de confiance entre ceux-ci et les intervenants en place peut alors se faire dans l’accueil total des souffrances et des difficultés que vivent ces camelots en processus de rétablissement. Le point de vue et la participation active des camelots au bon fonctionnement de l’organisme fait partie intégrante du processus d’intervention. Un siège au conseil d’administration leur est réservé. L’intervention en est une d’écoute, d’accueil et de tolérance, laquelle travaille avec la réduction des méfaits et aspire toujours vers une liberté intérieure et un rétablissement total, dans le respect du rythme de chacun.